Monero améliore les problèmes de confidentialité en utilisant les concepts de signatures en anneau et d’adresses furtives. Les signatures en anneau permettent à un expéditeur de dissimuler son identité aux autres participants d’un groupe.

Monero améliore la confidentialité grâce à un procédé de signature en cercle.

Le procédé cryptographique appelé en anneau ou bien signature en cercle, permet de garder l’anonymat de l’utilisateur.

Les membres de ce cercle sont choisis par l’auteur de la signature et ne sont pas nécessairement informés de leur implication dans la création de la signature électronique. La seule contrainte est qu’ils doivent tous avoir une clé cryptographique publique.

Les signatures de cercle ou en anneau sont des signatures numériques anonymes d’un membre du groupe.

Cependant, ces signatures ne révèlent pas quel membre a signé une transaction.

Pour générer une signature en anneau, la plateforme Monero utilise une combinaison des clés de compte d’un expéditeur et l’associe à des clés publiques sur la Blockchain.

Monero améliore la confidentialité la rendant unique et privée.

Il cache l’identité de l’expéditeur, car il est impossible, d’un point de vue informatique, de déterminer laquelle des clés des membres du groupe a été utilisée pour produire la signature complexe.

Les adresses furtives ajoutent une confidentialité supplémentaire, car ces adresses générées aléatoirement pour une utilisation unique sont créées pour chaque transaction au nom du destinataire.

Ring Confidential Transactions, ou RingCT,

Le RingCT permet également de masquer le montant d’une transaction. Après avoir réussi à masquer les identités des expéditeurs et des destinataires, la fonctionnalité RingCT a été introduite en janvier 2017. De plus, Monero la rend obligatoire sur son réseau pour toutes les transactions exécutées.

Exemple de transaction sur la Blockchain Monero:

Didier possède 10 Monero et aimerait envoyer 5 Monero à Jane. Il faut savoir qu’une sortie sur la Blockchain Monero ne peut pas être dépensée deux fois.

Donc, Didier est tenu de dépenser la sortie dans son intégralité et de lui rendre la modification.

Ainsi, la transaction de Didier serait la suivante: une entrée de 10 Monero et 2 sorties. Une sortie qui est 5 Monero désignée pour Jane, et l’autre 5 Monero qui est renvoyée à Didier comme changement.

Voici l’objectif de la fonction de confidentialité des transactions en anneau. La transaction entre Didier et Jane doit permettre, uniquement aux participants de la transaction, de voir le montant du transfert de Monero. Et ainsi, de masquer ce montant de tiers.

Dans le même temps, il faut absolument que le réseau confirme la validité de cette transaction qui a été initiée. Afin de prouver que la transaction n’est pas frauduleuse, la somme de l’entrée doit être égale à la somme de sa sortie.

Dans le cas de la transaction entre Didier et Jane, l’entrée de 10 Monero doit rester égale à la sortie.

Un autre élément crucial des transactions confidentielles en anneau est l’utilisation de preuves de plage. Une preuve de plage permet au réseau Monero de prouver crypto-graphiquement que les montants utilisés dans une transaction ont une valeur supérieure à 0 et inférieure à tout nombre arbitraire donné.

Monero utilise des preuves de portée pour empêcher les expéditeurs de s’engager dans des transactions de valeur négative. Enfin, cela permet au réseau de sécuriser l’approvisionnement en Monero en circulation.

Monero est-il illégal?

Mais non! Oui Monero améliore la confidentialité ce ne la rend pas pour cela illégale. Contrairement à d’autres cryptomonnaie, elle demeure axée sur la confidentialité qui offre aux utilisateurs l’anonymat. Cela signifie que les opérations ne sont pas traçables.

Cette caractéristique, cependant, le rend très populaire sur le darknet et pour une utilisation avec certaines activités telles que le jeu et la vente de produits illicites.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici