Monero (XMR) fait souvent la une des actualités, notamment en raison de son caractère anonyme. Mais cette fois, c’est un don de 1 711 XMR (environ 500 000 dollars) de la part d’un anonyme qui nous surprend. Selon le contributeur de cette cryptomonnaie, BinaryFate, la transaction provenait d’une source extérieure. Il ne s’agit donc pas d’un changement dû à ses propres transactions. L’auteur de ce don veut certainement favoriser le développement de ce projet.

Un don inhabituel pour Monero

L’équipe en charge de Monero a publié un tweet, le 6 juin 2021, concernant un don anonyme. Un demi-million de dollars a été transmis dans le fonds général de la crypto. Le donateur possède une adresse XMR ainsi qu’une adresse BTC, et il n’a fait aucun discours à ce sujet. Cependant, BinaryFate a noté que :

« Ce fonds est actuellement administré et séquestré par l’équipe centrale, qui dépense les dons comme elle l’entend au profit du projet Monero. »

Par ailleurs, Monero garde tous les détails des transactions et des financements dans son fonds général chaque année. D’après un rapport de transparence de juin 2020, le fonds disposait de 2108,12 XMR, et de 0,09 BTC. Le mois dernier, 1 020 XMR y ont été versés. Grâce au don de 1 711 XMR, le fonds général de Monero augmente donc considérablement.

Ce don constitue le plus grand apport que Monero ait jamais reçu. En effet, en 2019 et en 2020, personne n’a jamais offert plus d’1 XMR à Monero. 

Le fonctionnement du fonds général de Monero

Le système de financement général de Monero a pour objet de soutenir le développement du réseau. Une partie du fonds général de la crypto est, de ce fait, utilisée jusqu’à maintenant pour payer des services web et d’hébergement et des outils, comme buildbots ARM. Une autre partie des fonds est destinée à rémunérer l’assistant principal de Monero, Diego « Rehrar » Salazar. Les membres de l’équipe centrale de Monero ne perçoivent pas de salaire. Toutefois, Diego Salazar peut les soutenir avec des paiements d’urgence toujours afin de développer le réseau.

Lire aussi : Les propriétaires de cryptos cachées vont faire bondir le prix du monero

Pour son développement, Monero utilise une adresse furtive. Cette dernière assure le maintien de l’anonymat des destinataires des transactions. Seuls l’expéditeur et le destinataire peuvent connaitre les détails du paiement. Ainsi, les cryptophiles soutiennent fortement ce projet pour préserver constamment leur vie privée.

En revanche, certaines organisations souhaitent mettre un terme à cet anonymat. CipherTrace notamment a indiqué avoir déposé des brevets qui portent sur des technologies pouvant suivre les transactions de Monero. L’entreprise serait en mesure de tracer les transactions en XMR. 

Quoi qu’il en soit, en attendant cette fin présumée de l’anonymat des transactions en XMR, les développeurs de COMIT Network ont créé un outil pour échanger directement du bitcoin et du monero. Atomic swap cherche à permettre les échanges entre les deux cryptos en toute discrétion et sans intermédiaire.

Malgré les zones d’ombre sur cette affaire, BinaryFate a affirmé que Monero publierait un rapport de transparence dans les jours à venir. Ce rapport révèlerait au public l’utilisation de ce don exceptionnel.