Kraken stipule le rejet de sa liste la cryptomonnaie Monero (XMR) dans un email envoyé à Reddit.

En effet, Monero ne pourra plus s’échanger sur Kraken, tout du moins, si vous avez un compte au Royaume-Uni.

La plateforme d’échanges Kraken, empêchera les clients britanniques d’échanger du XMR Monero contre du Bitcoin du dollar ou euro, à partir du 26 novembre

Tous les dépôts au Royaume-Uni ne seront plus crédités après ce vendredi. Toutefois, pour ceux qui auront encore un solde, ils pourront le retirer à partir de cette date vers un portefeuille personnel ou un autre échange, indique l’e-mail.

De plus, toutes les positions sur marge ouverte vont fermer d’ici vendredi. Ou sinon, elles se verront liquidées et toutes les commandes ouvertes seront annulées. Toujours d’après l’e-mail de Kraken.

Les cryptomonnaies comme le XMR Monero offrent une confidentialité hors norme

Pourtant, les cryptomonnaies de confidentialité offrent aux utilisateurs une protection, jamais vue auparavant, contre les regards indiscrets. Dans un monde rempli d’incertitudes au niveau de la sécurité et de la confidentialité, des mesures comme celles-ci pourraient être progressives. Cependant, des inquiétudes subsistent quant au fait qu’elles pourraient soutenir des activités illégales.

La technologie utilisée dans les cryptos anonymes empêche de voir leurs adresses publiques et les montants transférés. Avec la technologie disponible aujourd’hui, il est peu probable que les sociétés d’analyse identifient les parties impliquées dans une transaction. La création de pièces comme celle-ci a conduit à de nombreuses controverses.

Les partisans disent que ces pièces de confidentialité protègent mieux la vie privée de l’utilisateur que les cryptomonnaies conventionnelles. Ils pensent que les cryptomonnaies du grand livre, consultables en ligne, peuvent être croisées avec les informations KYC disponibles sur les échanges pour découvrir l’utilisateur. D’un autre côté, bien sûr, les détracteurs avancent le fait que ces caractéristiques le rendent attrayant pour les éléments criminels.

Après Coinbase et Bittrex, Kraken se détourne aussi de Monero

La pression croissante en faveur de la réglementation des cryptomonnaies pourrait affecter ces jetons de confidentialité plus que d’autres. Pour cette raison, Coinbase, qui est la plus grande bourse des États-Unis, a refusé d’ajouter XMR à la liste des pièces négociables sur la bourse.

Déjà, au début de l’année, Bittrex a supprimé le XMR et d’autres pièces de confidentialité populaires de la plateforme. Cela n’a pas aidé cette semaine; il a fourni une aide aux cybercriminels.

Les cybercriminels piratent les serveurs d’Alibaba pour exploiter Monero

Les serveurs de l’entreprise détournés pour exploiter des cryptomonnaies ne sont pas un nouveau développement. Les experts en sécurité Trend Micro ont cependant remarqué une nouvelle tendance cette semaine. Le cloud d’Alibaba fait maintenant l’objet de plus d’attaques de la part de ces cybercriminels pour exploiter Monero en raison de la protection de la vie privée qu’il offre.

L’Elastic Computing Service (ECS) d’Alibaba présente un attrait unique pour les cybercriminels car il ajuste ses ressources informatiques en fonction du nombre d’utilisateurs sur le réseau, selon Trend Micro. L’entreprise a confirmé qu’une utilisation accrue entraînerait des frais supplémentaires pour les clients. Certains craignent que ces pièces de confidentialité continuent d’encourager ce type d’actions pour renforcer la sécurité de ces criminels.

Autres activités criminelles liées à Monero

Un couple américain soupçonné d’avoir tenté de vendre des secrets nucléaires avait demandé un paiement en Monero au lieu de Bitcoin. Ils craignaient qu’avec Bitcoin, ils puissent être découverts. Malheureusement pour eux, ils étaient en pourparlers avec les forces de l’ordre en civil.

Il a également été l’un des favoris des suprémacistes blancs dans les dirigeants emblématiques américains du rassemblement Unite the Right en 2017. Malheureusement, après avoir tué des gens, pris la fuite et ont utilisé le jeton pour collecter des fonds en ligne. Même si les enquêteurs en sont conscients, ils ne peuvent ni les suivre ni suivre leurs transactions.

L’ancien mainteneur de la Blockchain Riccardo Spagni fait également l’objet de poursuites judiciaires en Afrique du Sud pour fraude.

Mis à part la pression des régulateurs, l’écosystème des pièces de confidentialité continue de croître. Il a maintenant une valorisation boursière d’environ 15 milliards de dollars. XMR se négocie autour du prix de 4 350 $ et est en hausse d’environ 4 % aujourd’hui.