Évolution de Monero │ Dans l’univers des cryptomonnaies, Bitcoin règne en maître avec son cours qui a dépassé les 50 000 dollars depuis février 2021. Mais dans le cercle des actifs numériques plus discrets, Monero (XMR) n’a pas non plus à rougir. Faisant l’objet de polémique à cause de son anonymat, les crypto-adopters l’attendent au tournant. Les 1 000 $ seront-ils atteints cette année ?

Une monnaie plutôt timide, mais pas inintéressante

Aujourd’hui, Monero vaut 192 $ au 23 février 2021. Pas de quoi faire trembler le roi des cryptomonnaies, mais ce chiffre reste intéressant par rapport à la concurrence. En effet, une devise plus célèbre, comme Litecoin (LTC), peine à la dépasser (180 $ au moment d’écrire ces lignes).

En outre, si les investisseurs affectionnent tant Monero, c’est parce que ses échanges sont 100 % anonymes. Concrètement, il est impossible de connaître le montant des transactions, l’expéditeur et le destinataire. Pour cette raison, beaucoup pensent que le XMR est fortement apprécié dans les marchés noirs du dark web, mais ce n’est pas là sa seule vocation. Les frais de transaction sont effectivement peu coûteux, ce qui change des chiffres exorbitants d’Ethereum, par exemple.

Un anonymat qui suscite les inquiétudes

L’évolution de Monero est mise à l’épreuve face à des entreprises de sécurité, comme CipherTrace. En collaboration avec le Département de la Sécurité intérieure des États-Unis, cette dernière a annoncé en novembre 2020 qu’elle possédait 2 brevets qui lui permettraient de retracer les transactions en XMR.

Et même si elle n’a fait aucune action jusqu’à maintenant. L’avenir du Monero reste incertain. Avec un cours qui peine à dépasser les 200 $ actuellement, il est peu probable que la barre des 1 000 soit franchie d’ici fin 2021. Sauf évidemment si des personnalités célèbres, telles qu’Elon Musk, s’amusent à glorifier le stablecoin anonyme du jour du lendemain.

Lire aussi : Plus-value avec Monero, comment déclarer aux impôts ses bénéfices crypto

Enfin, la dernière menace de Monero reste les cryptomonnaies mères (Bitcoin et Ethereum). Elles prennent tellement de place sur la scène des actifs numériques, que les autres devises ne se partagent plus que les miettes.

Même si Monero est apprécié pour son anonymat, il n’est toujours pas à l’abri de la concurrence et de ses détracteurs. Eh, oui ! Les firmes de sécurité ont peut-être maintenant la bonne arme pour démolir le XMR. Pour toutes ces raisons, la barre des 1 000 $ semble encore loin, peut-être même trop pour être atteinte cette année.